Le matériel

À l'instar du golf, le tir à l'arc est un sport technique qui nécessite un matériel adapté qui s'acquiert dans des boutiques spécialisées appelées archeries. Il existe de nombreux styles d'arc, allant des plus traditionnels comme les arcs droits (appelés également longbow, flatbow) jusqu'aux plus sophistiqués comme les arcs à poulies en passant par l'arc classique (arc olympique). Les arcs existent en différentes tailles et puissances, avec des modèles différents selon que l'œil directeur est le droit ou le gauche. De ce fait, ce qui convient à une personne ne sera pas nécessairement adapté pour une autre.

Comme l'acquisition et la maîtrise d'un geste technique correct sur un arc puissant peut être difficile voire décourageante, il vaut mieux éviter de surestimer ses capacités et démarrer prudemment. 

Tous les arcs ne sont pas adaptés à toutes les disciplines, et certains arcs sont plus difficiles à maîtriser que d'autres. Pour s'éviter des déconvenues, il est indispensable de pratiquer dans un club tant pour acquérir les fondamentaux techniques que pour obtenir les conseils avisés des encadrants avant de se lancer dans l'acquisition d'un matériel qui coûtera quelques centaines d'euros pour un équipement de qualité. 

La durée de vie d'un arc étant relativement longue, le marché de l'occasion pour tout ou partie des composants peut s'avérer une alternative économique dans certains cas, à condition de faire preuve de prudence et connaître l'utilisateur précédent. L'achat anonyme sur des sites internet généralistes est déconseillé.

Enfin, la qualité du projectile est également très importante, parfois davantage que l'arc lui-même. Attention à ne pas négliger le budget flèches au risque d'avoir des résultats décevants par rapport à l'arc.

Les arcs

L'arc classique

C'est l'arc que l'on trouve aux Jeux Olympiques. Il se compose d'une poignée généralement en métal ou carbone, et d'une paire de branches recourbées souvent en carbone. Outre la corde, de nombreux accessoires viennent ensuite compléter l'équipement : un repose-flèches, un dispositif de compensation, un contrôleur d'allonge, un viseur, une stabilisation voire des systèmes d'absorption des vibrations. La puissance de l'arc dépend des branches, et celle-ci peut être ajustée à la marge à l'aide de réglages sur la poignée. Tout comme les branches, les poignées existent en plusieurs tailles ce qui permet de s'ajuster aux différentes morphologies des archers.

On peut également tirer cet arc sans viseur, sans contrôleur d'allonge et sans stabilisation (l'archer place différemment ses doigts sur la corde selon la distance de tir, ce qu'on appelle pianotage). On parle alors d'arc nu ou bare-bow.

Un arc d'initiation est un arc classique de faible puissance, généralement avec une poignée en bois ou en plastique. On débute l'apprentissage avec ce type d'arc qui est souvent prêté par les clubs pour une certaine durée avant de posséder son propre matériel.

L'arc à poulies

C'est un arc de conception hybride à mi-chemin entre l'arc et l'arbalète. Créé aux Etats-Unis initialement pour la chasse, son mécanisme de poulies permet de rester longtemps en visée : la force nécessaire pour maintenir l'armement n'est qu'une fraction de celle qu'il faut pour l'armer. En outre, l'archer est autorisé à utiliser un viseur loupe et un décocheur automatique, basé sur le même principe qu'une gâchette (les doigts de l'archer ne sont alors pas en contact direct avec la corde).

L'arc chasse

L'arc "chasse" désigne un arc fréquemment d'une seule pièce (souvent majoritairement en bois) semblable à un arc classique court et dépouillé de tout accessoire. 

Il suppose un tir instinctif : les doigts sont placés toujours au même endroit sur la corde (un doigt au-dessus de la flèche et deux doigts en dessous), le placement de la main dans l'espace en fonction de la distance s'acquiert avec la pratique et l'expérience (de manière semblable à la pétanque).

L'arc droit

Souvent appelé longbow, longbow anglais, semi-longbow ou flatbow, c'est l'arc le plus simple qui soit mais aussi le plus difficile à maîtriser. Principalement en bois (il peut être renforcé par de la fibre de verre ou de carbone), c'est l'arc médiéval mais aussi celui des amérindiens. Il suppose également un tir instinctif et doit être utilisé exclusivement avec des flèches en bois et des plumes naturelles. Il est reconnaissable à sa forme caractéristique en "D" une fois la corde en place.